skip to content »

tenpoint.ru

Top dating sitesin eastern europe

Enfin, un troisième groupe d’exposés s’attache à explorer les siècles suivants, en mettant plus particulièrement l’accent sur l’intégration progressive du « bourg Saint-Germain » à la ville de Paris, mais aussi en apportant un éclairage renouvelé sur la vie artistique de la paroisse ou bien sur son intense activité intellectuelle, notamment à l’époque des Mauristes et sur leurs liens avec l’AIBL.

À côté de certains exposés qui renvoient directement à ses principaux centres d’intérêt – Thucydide, la tragédie grecque, Homère, l’histoire des mots et des idées –, d’autres laissent deviner l’ampleur et la diversité de ses curiosités et la passion qui fut la sienne pour tout ce qui concerne l’histoire de la Grèce antique, sa littérature, sa culture et leur influence à l’époque moderne. Le colloque organisé en décembre 2010, dont une journée s’est déroulée à l’Académie et l’autre à l’Institut national des Langues et Civilisations orientales, visait à analyser les regards que les XIXe et XXe siècles avaient dirigé vers la culture ottomane, celui des philologues, celui des voyageurs, aventuriers, savants et diplomates, ceux des divers foyers de l’orientalisme et celui des Orientaux, en considération aussi de l’apport fondamental des institutions parisiennes à ce champ d’études.En publiant ainsi qu’en diffusant près de trois cents nouveautés par an, Boccard revendique en 2016 un catalogue général de quelque 17.000 titres, publiés des années 1860 à nos jours.ÉDITIONS DE BOCCARD Archéologie – Histoire – Littérature SOMMAIRE Académie des inscriptions et belles-lettres – AIBL 3 Association pour la diffusion de la recherche sur l’Antiquité – ADRA 15 Association culturelle de Cuxa 18 Association internationale pour l’étude de la mosaïque antique – AIEMA 22 Association Pierre-Belon 22 Centre culturel de Tinos 24 Centre d’études alexandrines – CEALEX 25 Centre d’études byzantines – EHESS 28 Centre d’études chypriotes – CEC 29 Centre français des études éthiopiennes – CFEE 30 Centre Jean Bérard – CJB 31 Centre de recherche français à Jérusalem – CRFJ 33 Collège de France – Institut des hautes études chinoises – IHEC 34 Collège de France – Institut d’études coréennes – IEC 35 Collège de France – Institut des hautes études japonaises – IHEJ 35 Délégation archéologique française en Afghanistan – DAFA 38 Mission archéologique française en Asie moyenne et centrale – MAFACAM 38 Droz 39 École française d’Athènes – EFA 65 École francaise de Rome – EFR 72 Éditions de Boccard 94 Éditions de linguistique et de philologie – ELIPHI 106 Gangemi Editore 115 Gerlach Press 115 Institut français des études anatoliennes Georges-Dumézil 122 Le Léopard d’or 124 Maison de l’archéologie et de l’ethnologie, René-Ginouvès – MAE 127 Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Jean-Pouilloux – MOM 130 Musée du Louvre – Persika 132 Musée du Pays d’Ussel 132 Olschki 134 Presses universitaires de Liège – PULG 137 Presses universitaires de Rennes – PUR 147 Schwabe Verlag 154 Sociéte des amis de la bibliothèque Salomon-Reinach 155 Société des amis de Jacob-Spon 156 Société de l’histoire de l’art français – SHAF 157 Société de l’histoire de France – SHF 158 Société nationale des antiquaires de France – SNAF 159 Université libre de Bruxelles – ULB 160 Université Lyon 3 – HISOMA 161 Université de Strasbourg 164 Université de Toulouse Jean-Jaurès 166 Index 169 AIBL 3 ACADÉMIE DES INSCRIPTIONS ET BELLES-LETTRES Actes de colloques Les écritures mises au jour sur le site antique d’Ougarit (Syrie) et leur déchiffrement.L’état de conservation de cet édifice, le nombre des 5 statues d’époque julio-claudienne qui y furent exhumées, les éléments épigraphiques qui y furent recueillis constituent autant de témoignages permettant de suivre l’essor et le déclin de ce sanctuaire du culte impérial, qui est aujourd’hui reconnu comme l’un des plus remarquables du monde romain.À l’occasion de ce colloque, plusieurs membres et correspondants de l’Académie, auxquels se sont joints d’autres spécialistes internationaux, ont pu présenter l’état des recherches archéologiques et historiques sur cette thématique, en élargissant le débat à la nature du pouvoir augustéen.ÉDITION & DIFFUSION DE BOCCARD Archéologie – Histoire – Littérature CATALOGUE DES NOUVEAUTÉS 2016 Les Éditions de Boccard sont, depuis plus d’un siècle, une figure de proue dans les domaines de l’édition, de la diffusion et de la distribution de publications d’érudition.

Elles portent la réputation éditoriale de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, de plusieurs EFE — les Écoles françaises de Rome et d’Athènes —, du Collège de France, de missions archéologiques françaises, notamment d’Asie centrale, du Centre d’études alexandrines, d’UMR et d’USR sous la tutelle du CNRS et de presses universitaires parmi les plus prestigieuses.

Les textes des communications réunis dans les actes de ce colloque illustrent, chacun à leur façon, le caractère foisonnant des influences culturelles qui parcoururent l’Asie. – 35 € 978-2-87754-326-2 Au VIe siècle, saint Germain, évêque de Paris, rendait l’âme dans l’abbaye qui allait alors abriter sa dépouille et prendre son nom.

En guise d’illustration, on se bornera à mentionner ici les études consacrées à l’évolution de l’écriture cunéiforme dans les parlers du Proche-Orient antique, la migration poétique du genre du panégyrique sanscrit dans les inscriptions du Cambodge, la traduction de la même épopée dans la littérature persane et la miniature moghole, l’ouverture de l’Empire ottoman aux langues de l’Europe, la constitution d’une histoire scientifique des religions de l’Inde et de la Chine en Turquie du XIXe siècle aux années 1930 sous l’influence d’enseignements occidentaux, l’importante pénétration nestorienne en Asie centrale, ou bien encore l’influence d’un manuel chinois de poétique sur la poésie japonaise. Mille ans d’une abbaye à Paris Édité par Roland Recht et Michel Zink 2015, 244 p., ill. Presque totalement rasé par les Vikings au IXe siècle, ce premier édifice aurait sans doute disparu sans laisser de traces si l’abbé Morard n’en avait entrepris la réfection, de façon très ambitieuse, à partir de 990, en commençant par la construction du clocher-porche que nous admirons encore aujourd’hui.

– 40 € 978-2-87754-335-4 Le Dominicain autrichien Heinrich Denifle (1844-correspondant étranger AIBL 1897-1905) fut un des grands historiens de la fin du XIXe siècle.

Il a laissé une oeuvre considérable et souvent novatrice, toujours lue aujourd’hui, portant aussi bien sur l’histoire des universités médiévales ou la mystique rhénane que sur la guerre de Cent ans, la crise de la fin du Moyen Age ou Luther.

Depuis 2013, elles représentent également la Librairie Droz, la Société de l’histoire de France, la Casa editrice Leo S. Plus récemment, ce sont les Presses universitaires de Liège, les Éditions de linguistique et de philologie, la Société de l’histoire de l’art français, les Cahiers de Saint-Michel de Cuxa, Gerlach Press et Gangemi Editore qui les ont rejointes.